Des hommes et des femmes au cœur de la justice

L'Union Syndicale des Magistrats est le principal syndicat de magistrats de l'ordre judiciaire français. Apolitique, elle défend l'indépendance des magistrats, leurs intérêts matériels et moraux. Elle est membre fondateur de l'Union Internationale et de l'Association Européenne des Magistrats

Union Syndicale des Magistrats

Restez connecté à l’actualité de l’USM
 grâce à l’application et aux réseaux sociaux

21-06-2018

cheminLe 7 juin  s’est tenu le CHSCT Ministériel. Une fois de plus la ministre n’a pas daigné le présider...

Déclaration liminaire UNSa justice/USM logo-pdf

Madame la Ministre,
 
En  plus  d’être  à  la  tête  d'un  ministère  hors  la  loi,  vous  faites  preuve  depuis  votre  arrivée  d’un  mépris jamais  atteint  envers  les  représentants  des  personnels  et,  à  travers  eux,  envers   l'ensemble  de  vos agents.

Vous  n’avez  présidé  aucun  CHSCT  Ministériel  depuis  votre  arrivée.  Vous  n’avez  pas  eu  non  plus  la correction  de  répondre  aux  différents  courriers  adressés  par  les  représentants  des  personnels  UNSa Justice et USM sur les thématiques de la santé, la sécurité et la qualité de vie au travail.

Pire encore, alors que vous portez en priorité des projets de réformes soi-disant « d’envergure » pour la Justice, les 80 000 personnels que vous avez sous votre responsabilité, ne voient aucune amélioration de l'environnement et des conditions de travail, mais subissent au contraire le décompte macabre de leurs collègues qui meurent ou sont atteints dans leur intégrité physique ou psychologique.

Tous  les  indicateurs  sont  au  rouge  ;  tous  les  acteurs  dont  les  médecins  et  les  inspecteurs  santé  et sécurité  au  travail  continuent  à  donner  l’alerte d’une  dégradation  persistante  des  conditions  de  travail dans  tous  les  secteurs  de  la  maison  Justice.  Le  suicide  d’un  de  vos  personnels  a  été  reconnu  comme étant   lié   au   service   par   la   justice   administrative.   Les   burn-out   sont   reconnus   comme   maladie professionnelle. Mais rien ne se passe dans votre ministère.
L'annonce d'un 6ème chantier de la Justice sur les Ressources Humaines et la Qualité de Vie au Travail est  tout  aussi  tardive  que  dépourvue  de  contenu.  Combien  de  psychologues  pour  la  prévention  et  le soutien  ?  Combien  de  temps  attribué  aux  assistants  et  conseillers  de  prévention  pour  qu’ils  soient  de vrais  acteurs  de  la  prévention  ?  Quel  budget  sera  inscrit  dans  le  projet  de  loi  de  programmation  et  de réforme pour la justice à ce sujet ? A quand la professionnalisation des acteurs de la prévention ?

Nous  n’aurions  jamais  imaginé  qu’au  ministère  de  la  Justice,  les  problématiques  liées  au  respect  de l’Humain et du dialogue social soient ainsi piétinées.

Suicides,  pénurie  d’effectifs,  épuisement  professionnel,  isolement,  agressions,  violences  y  compris institutionnelles,   manque   de   reconnaissance,   management   défaillant,   handicaps   et   maladies contractées  en  service. Les  agents  continuent  à  souffrir,  à  mourir  même  et  cela  dans  l’indifférence  la plus totale.

Le  bureau  Santé  Sécurité  Qualité  de  Vie  au  Travail  est  le  reflet  de  ce  6ème  chantier  annoncé  :  une promesse  dénuée  de  contenu  telle  une  coquille  vide.  Est-ce  là  l’expression  de  votre  intérêt  pour  ces sujets ?

Le bateau Justice sombre. Quand allez-vous reprendre la barre et en redresser le cap ? 

L’implication  que  vous  revendiquez, Madame  la  Ministre,  nécessite  des  engagements  concrets  pour  la prévention et d’arrêter les fausses promesses. L’avenir de 80 000 personnels et de la Justice en dépend.


DERNIERE INTERVIEW




Recevez nos actualités gratuitement par e-mail