Des hommes et des femmes au cœur de la justice

L'Union Syndicale des Magistrats est le principal syndicat de magistrats de l'ordre judiciaire français. Apolitique, elle défend l'indépendance des magistrats, leurs intérêts matériels et moraux. Elle est membre fondateur de l'Union Internationale et de l'Association Européenne des Magistrats

Union Syndicale des Magistrats

Restez connecté à l’actualité de l’USM
 grâce à l’application et aux réseaux sociaux

Plusieurs milliers de manifestants ont défilé le 9 mars 2010 à PARIS. 

Le mouvement a également été suivi partout en France où des magistrats, avocats et fonctionnaires de justice se sont massés sur les marches des cours d'appel et des tribunaux.

Une mobilisation peu nombreuse d’après le Garde des Sceaux … en voici le démenti !

Quelques exemples :

 

  • PONTOISE : rassemblement à 10h devant le TGI à l'appel du conseil de l'ordre avec le soutien de  l'USM.  60 personnes environ selon la presse étaient présentes. Des communiqués ont été lus y compris lors des audiences. Des audiences ont été renvoyées.

 Manifestation à St Etienne le 9 mars 2010

  • NICE : rassemblement à 14 h 30 sur les marches du palais, sous la banderole "Justice en danger" des magistrats, des greffiers, des avocats, des éducateurs PJJ, des CIP...
  •  

  • MORLAIX : renvoi de certaines audiences et lecture publique du tract unitaire en présence de magistrats, de fonctionnaires du TGI, de très nombreux fonctionnaires du SPIP, de Madame LE BRANCHU, ancien Garde des Sceaux, de la presse locale et régionale.
  •  

  • BASTIA : de nombreuses affaires (civiles/pénales) ont été renvoyées et un communiqué remis à la presse
  •  

  • TARBES : renvoi de la quasi-totalité des audiences avec l'appui du barreau. Seules ont été assurées les permanences et les affaires urgentes. 
  •  

  • BOURGES : à 13H45 , magistrats , fonctionnaires et avocats étaient en nombre sur les marches du palais. Le tract commun et les motions rédigées ont été remis à la presse.
  •  

  • DIGNE LES BAINS : manifestation dans le jardin du palais, de la majorité des magistrats du siège et du parquet, des greffiers et de nombreux avocats.Des motions ont été lues devant la presse. 
  •  

  • NEVERS : à 12 h 00, la majorité des magistrats du siège, des greffiers, des fonctionnaires de la PJJ et du SPIP et une dizaine d'avocats se sont réunis devant le Tribunal. Tous les dossiers de l'audience correctionnelle ont été renvoyés.
  •  

  • GUADELOUPE : La mobilisation a été importante au Palais de Justice de BASSE TERRE. Magistrats, greffiers et avocats, ainsi que des membres de la PJJ se sont réunis sur les marches du Palais après l'interruption des audiences. Un communiqué a été remis à la presse.
  •  

  • PERPIGNAN : Les magistrats, fonctionnaires et avocats se sont rassemblés à 13h45 en robe sur les marches du palais de justice pour manifester leur ralliement au mouvement national décriant les manques de moyens de la justice et les réformes en cours qui mettent en cause son indépendance. En salle d'audience, les magistrats ont, par le biais de la lecture d'une motion, rappelé leur souci d'assurer une justice indépendante et de qualité. La presse locale était présente.
  •  

  • METZ :  les magistrats, avocats et fonctionnaires se sont réunis pour expliquer et distribuer le tract unitaire, notamment à la presse locale. Les audiences ont été renvoyées en majorité pour tous les dossiers de personnes non détenues.
  •  

  • BESANCON : une soixantaine de magistrats, avocats et fonctionnaires se sont rassemblés sur les marches du TGI de Besançon à 11h, où a été lu un communiqué commun inspiré du tract unitaire. Plusieurs audiences ont été renvoyées.
  •  

  • MONTPELLIER : Deux cents robes noires et rouges se sont unies à 14h sur les marches de la Cour d'appel rejoints par de nombreux avocats, batonnier en tête ... Des communiqués ( Batonnier , USM , SAF , UJA , PJJ .....) ont été lus sur les thémes unitaires de défense de l'Institution judiciaire menacée .
  •  

  • CAYENNE : Les fonctionnaires et magistrats se sont rassemblés à 9h dans la salle des pas perdus pour manifester leur ralliement au mouvement national décriant les manques de moyens de la justice et les réformes en cours qui mettent en cause son indépendance. L'annonce d'une journée justice morte a été faite avce le renvoi des deux audiences correctionnelles du jour. Les personnels de justice ont rappelé leur souci d'assurer une justice de qualité aux justiciables guyanais, ce qui était impossible en l'état des moyens de la juridiction.
  •  Manifestation à St Etienne le 9 mars 2010

  • SAINT ETIENNE : près de 200 personnes ont manifesté  (vidéo) du palais de justice jusqu'à la préfecture (l'article de presse du journal Le Progrès)
  •  Et aussi :

     

    • POITIERS
    • TOURS
    • CAHORS
    • LE HAVRE
    • NOUMEA
    • AMIENS
    • TOULOUSE
    • NANTES
    • ANGERS
    • GRENOBLE
    • AGENS
    • BORDEAUX
    • MARSEILLE
    • LA REUNION
    • CHAMBERY
    • LORIENT
    • LA ROCHE SUR YON/ROCHEFORT
    • MULHOUSE
    • COLMAR
    • STRASBOURG
    • RENNES

     

    Ce tour d’horizon - non exhaustif – des actions unitaires menées le 9 mars, démontre que la mobilisation nationale a été un succès, grâce à vous tous.

    Compte tenu du mépris affiché par la ministre à l’égard de ce mouvement et de l’absence totale de réponse sérieuse et crédible aux revendications qui ont été exprimées par tous les professionnels de la justice, la détermination de l'USM à défendre une justice de qualité, égale pour tous, indépendante et dotée des moyens nécessaires à son action reste entière.

     

    DERNIERE INTERVIEW




    Recevez nos actualités gratuitement par e-mail